Pourquoi choisir une prépa ECE ?

  • Profil des élèves et perspectives professionnelles
  • Les enseignements
  • L'accompagnement des élèves
  • Les crédits ECTS

Vous êtes actuellement élève en Terminale ES (toutes spécialités) ou L (spécialité Mathématiques) et vous êtes tenté par un emploi de haut niveau dans le secteur privé (gestion, vente, communication, finance, marketing, audit, etc). Vos résultats scolaires sont satisfaisants et équilibrés, et vous êtes curieux et motivé. Alors, les Classes Préparatoires Economiques et Commerciales - Voie Economique (Prépas ECE) vous correspondent parfaitement. Elles vous permettront au bout de deux ans d’accéder à l’une des nombreuses Écoles supérieures de Commerce et de Management, de tous niveaux, et dont les débouchés sont multiples et attractifs. Ces 5 années d’études (2 ans de prépa + 3 ans de scolarité en école) seront sanctionnées par un diplôme de grade Master (Bac+5).

AttentionCertaines écoles de commerce entretiennent une certaine ambiguïté en vous proposant de les rejoindre juste après le bac, mais pour une formation en 4 ans à l’issue de laquelle elles ne délivreront qu’un diplôme de grade inférieur (Bachelor), tout en vous coûtant finalement bien plus cher compte tenu de leurs frais de scolarité en comparaison du coût de 2 ans de Prépa.

Pour chaque voie d’étude, dont les Prépas ECE, un programme national est fixé par arrêté, après élaboration en copartenariat avec les grandes écoles. Ces connaissances sont ensuite évaluées par les concours qu’organisent les grandes écoles. Les étudiants suivent ainsi un cursus polyvalent et qui s’articule autour de 4 grands pôles : mathématiques, histoire et économie, langues vivantes étrangères, et culture générale. Vous retrouverez ci-dessous les horaires détaillés des 2 années (pour les semestre 1 et semestre 2) :


ECE1 ECE2
Mathématiques + informatique 8h 8h
ESH = Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain 6h 6h
Economie approfondie 2h 2h
Français 3h 3h
Philosophie 3h 3h
LV1 Anglais/Allemand/Espagnol 3h 3h
LV2 Anglais/Allemand/Espagnol 3h 3h
EPS 2h 2h
Total par semaine 30h 30h

Aux horaires de cours, il faut ajouter dans toutes les disciplines des devoirs surveillés le samedi matin (sujet type épreuve de concours de 3 ou 4h) ainsi que des interrogations orales, les « colles » (à raison de 2h/mois en maths, ESH, LV1, et LV2, et d’1h/mois en français et philosophie) qui vous permettront d’être bien encadré et de bénéficier d’un suivi personnalisé auprès de vos professeurs.
Un concours blanc a lieu au 3e trimestre en 1re année, un par semestre en 2e année, avec pour objectif de vous placer dans les conditions les plus proches de celles des concours et de vous apprendre à gérer votre stress et vos efforts pour réussir à enchaîner efficacement les épreuves. Un entretien individualisé annuel avec l’équipe pédagogique nous permet de faire le point avec vous et de vous conseiller, plus particulièrement en 2e année, quant aux choix des écoles pour les inscriptions aux concours.
En 2e année, une matinée entière est consacrée à la préparation à l’épreuve d’entretien, capitale pour l’admission en école de commerce par son coefficient toujours très élevé. À cette occasion, vous vous retrouverez face à un vrai jury constitué d’enseignants, de professionnels, et d’anciens étudiants de la prépa.
Chaque année, le 1er mercredi du mois de décembre, nous organisons notre forum, moment d’échange privilégié où les anciens étudiants viennent présenter les écoles qu’ils ont intégrées auprès des étudiants de 1re et de 2e année.

Par ailleurs, sachez qu’au terme de ces deux années de prépa, les très rares étudiants de prépa qui n’intègreront pas une grande école (le plus souvent par choix personnel, car il y a plus de places ouvertes en école de commerce que d’étudiants admis) pourront poursuivre leurs études en 3e année de licence (L3) à l’université par le biais des crédits ECTS (European Credits Transfer System) accordés par l’équipe pédagogique.


Les écoles de management

A lire pour en apprendre plus sur celles que l'on appelait autrefois écoles de commerce et qui sont devenues aujourd'hui écoles de management, ainsi que les métiers auxquels elles mènent.

  • Comment hiérarchiser les écoles de management ?

    +

    Voici un tableau qui vous permettra de vous faire une idée du classement respectif de chacune d'entre elles. Il est établi sur la base de la moyenne aux épreuves écrites du dernier candidat déclaré admissible à ce concours (données SIGEM).


    Groupe 1 = le top 5
    HEC - ESSEC - ESCP Europe (les 3 écoles « parisiennes »), EM Lyon, EDHEC Lille
    Groupe 2 = de la 6e à la 10e place
    Audencia Nantes, Grenoble EM, Neoma (RBS Rouen et RMS Reims),Toulouse BS, Kedge (BEM Bordeaux et Euromed Marseille)y
    Groupe 3 = de la 11e à la 15e place
    SKEMA Lille/Nice/Paris, Télécom EM Evry, EM Strasbourg, ESC Montpellier, ESC Rennes
    Groupe 4 = les autres écoles
    ICN Nancy, ESC Dijon, ISC Paris, ESC La Rochelle, INSEEC Paris/Bordeaux/Chambéry, ISG Paris, EM Normandie, ESC Troyes, ESC Pau, FBS Tours/Poitiers/Amiens/Clermont/Brest

  • Quels secteurs d'activité à la sortie d'une école de management ?

    +

    Le tableau ci-dessous est basé sur les réponses fournies par les diplômés 2015 lors de l'enquête annuelle 2016 de la Conférence des Grandes Ecoles.


    Secteur d'activité Taux
    Activités financières et d'assurance 18,6 %
    Sociétés de conseil, Bureaux d'études, Ingénierie 14,9 %
    Commerce 10,2 %
    Activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture, contrôle et d'analyses techniques 7,3 %
    Activités informatiques et services d'information (TIC Services) 5,6 %
    Industrie agroalimentaire 5,3 %
    Industrie automobile, aéronautique, navale, ferroviaire 3,2 %
    Industrie des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) 3,1 %
    Fabrication de textiles, industries de l'habillement, du cuir et de la chaussure 3,1 %
    Édition, audiovisuel et diffusion 2,5 %
    Industrie chimiqueb 1,9 %
    Télécommunications 1,8 %
    Tourisme 1,8 %
    Hébergement et restauration 1,8 %
    Transports (Services) 1,8 %

  • Combien coûtera la scolarité en école de management ?

    +

    Il faut bien avoir à l'esprit que les frais de scolarité annuels des écoles de management représentent une somme bien loin d'être négligeable pouvant aller de 6000 à plus de 12000 € parfois. Néanmoins, il faut savoir pour les familles les plus modestes qu'il existe dans certaines écoles une notion de dégressivité de ces frais de scolarité pour les étudiants boursiers sur critères sociaux (lesquels bénéficient aussi de la gratuité des frais d'inscription aux différents concours) ainsi que de multiples façons d'honorer ces frais, soit en recourant à des prêts étudiants, soit plus souvent via la solution de l'alternance en entreprise.


Nos résultats aux concours

Les chiffres présentés dans les camemberts ci-dessous sont basés sur les résultats d'admissibilité et d'admission de nos étudiants pour la session 2016 ainsi que pour les 3 dernières sessions réunies. N’est comptabilisée à chaque fois que l’école la plus prestigieuse pour laquelle l’élève est déclaré admissible ou admis. (Veuillez cliquer sur les flèches pour passer à l'affichage du graphique suivant ou précédent.)



Les témoignages de nos anciens étudiants

Quoi de mieux pour se forger sa propre opinion que d'écouter ce qu'ont à dire les étudiants passés par notre prépa. Nous leur laissons donc la parole via ces témoignages. (Veuillez cliquer sur les flèches pour passer à l'affichage des témoignages suivants ou précédents.)


  • TimothéeMes deux années au lycée Marie de Champagne m’ont appris énormément : tout d’abord des capacités d’organisation et de travail. Le secret pour réussir sa prépa n’est pas de travailler 24h/24, mais de savoir travailler efficacement. Les professeurs insistent ainsi sur la nécessité de trouver les bonnes méthodes de travail, ce qui nous servira toute notre vie. Les nombreuses khôlles m’ont également permis d’avoir de l’aisance a l’oral, ce qui sera indispensable dans ma future vie professionnelle. De plus, mes deux années en classe prépa à Marie de champagne ont été une expérience extraordinaire dont je garde de très bons souvenirs. Le fait que la prépa soit à taille humaine est un atout considérable : l’ambiance est excellente et il y a beaucoup d’entraide entre les élèves. Cela permet également au corps professoral d’être proche des élèves et de nous suivre efficacement durant les deux années de prépa, ce qui est plus difficile dans les prépas aux effectifs pléthoriques par exemple. Sans cet accompagnement personnalisé je n’aurais jamais pu intégrer une école du top 3.

    Timothée intègre en 2015 l'ESCP Europe

    AxelleJe garde un très bon souvenir de mes deux années en classe prépa à Marie de Champagne. Les classes étant de tailles respectables et non surpeuplées, j’ai rencontré dans la mienne de très bons amis, mais aussi des professeurs qui connaissent chacun de leurs élèves, et qui savent donc les orienter selon leur profil afin qu’ils progressent au maximum. Cette classe prépa m’a aussi fait progressé sur de nombreux points : je suis mieux organisée, je sais gérer mon temps de travail, et (surtout) je suis beaucoup moins stressée dans les situations où je l’étais auparavant, plus à l’aise à l’oral. Après deux ans de travail intensif (mais avec beaucoup d’entraide au sein de la classe, sans pression particulière et avec du temps libre, contrairement aux clichés des grandes prépas parisiennes), je réalise que cette classe m’a vraiment beaucoup apporté, aussi bien sur le plan personnel que professionnel et scolaire.

    Axelle intègre en 2016 Grenoble Ecole de Management
  • RobinJ’avais une appréhension avant d’entrer en classe préparatoire mais je garde un très bon souvenir de mes 2 années passées à Marie de Champagne. Tout d’abord pour les rencontres humaines que j’y ai faites, en 2 ans avec les mêmes personnes on a eu le temps de connaître et d’apprécier chacune d’entre elles et c’est encore un plaisir aujourd’hui de les retrouver à l’occasion. Mais Marie de Champagne c’est aussi des professeurs qui s’adaptent à chacun d’entre nous, on n’est pas constamment sous pression, on se fixe nos objectifs et ils nous aident à les atteindre voire à les dépasser. Ce ne sont pas 2 ans où j’ai mis de côté ma vie, on a su profiter et travailler quand il le fallait et je pense que c’est cette alchimie qui nous a permis d’atteindre les écoles les plus prestigieuses.

    Robin intègre en 2015 l'EM Lyon

    CamilleMes deux années de prépa ont été les années les plus enrichissantes de ma scolarité. Elles m’ont apporté tant au niveau de mon travail qu’au niveau personnel. J’ai appris à travailler, à savoir utiliser mes connaissances et les restituer de manière intéressante. Les méthodes acquises sont une plus value certaine. Elles permettent par la suite d’optimiser son temps en sachant travailler vite, bien et pour soi. L’organisation a été le maître mot de mes deux années, sans cela il m’aurait été impossible de concilier travail approfondi et vie personnelle qui s’avère être absolument nécessaire. En tissant des liens forts avec mes camarades, c’est d’un soutien motivant dont j’ai bénéficié. En prépa j’ai surtout appris à me connaître moi-même : mes limites, mes capacités, mes ambitions, ma personnalité. Des aspects qui m’ont permis de faire des choix qui me correspondent dans la poursuite de mes études.

    Camille intègre en 2015 NEOMA Reims
  • GrégoireSi j’ai choisi d’intégrer une classe préparatoire aux grandes écoles de commerce après l’obtention du baccalauréat c’est parce que cette formation me semblait exemplaire. Aujourd’hui, je ne suis pas déçu de mon choix, bien au contraire. Ce cursus m’a permis d’améliorer ma vision du monde par le biais de l’apprentissage poussé de plusieurs langues, mais également grâce à des cours d’économie et de philosophie de qualité. On en apprend davantage sur ce qui nous entoure, mais également sur nous-mêmes. De ce fait, on gagne en effi cacité, en sérieux mais surtout en maturité. Le petit effectif dont bénéficie le lycée Marie de Champagne est ce qui m’a donné envie de rester pour mon année de khube. Les professeurs sont à l’écoute, ils m’ont d’ailleurs personnalisé ma troisième année afin que je puisse intégrer les meilleures écoles de commerce de France. Je ne suis pas un self-made-man, pour intégrer l’EDHEC j’ai eu besoin du corps professoral. Aujourd’hui, je lui en suis pleinement reconnaissant. De plus, l’atmosphère est conviviale. Ainsi, j’ai toujours pu compter sur mes camarades. Je suis confiant pour les années à venir, le lycée Marie de Champagne comprend une prépa solide et ambitieuse. Je ne peux que vous la recommander.

    Grégoire intègre en 2014 l'EDHEC Lille

    CharlotteSouhaitant intégrer une école de commerce dès le lycée, j’ai préféré privilégier la voie la plus reconnue en entrant en classe préparatoire. Les stéréotypes portant sur les prépas sont parfois exagérés. Certes, la charge de travail est indéniable mais mes méthodes de travail se sont améliorées et j’ai également gagné en maturité. L’équipe pédagogique de Marie de Champagne m’y a beaucoup aidée. Contrairement à certaines prépas, les professeurs nous encouragent et nous forment pour atteindre l’école de nos rêves. Aujourd’hui j’ai intégré TBS, une école de renom dans laquelle je n’aurais jamais imaginé passer mes prochaines années d’études. Je n’ai rien d’exceptionnel, j’ai juste joué le jeu de la prépa et aujourd’hui je ne le regrette en rien.

    Charlotte intègre en 2014 Toulouse Business School
  • GaëtanA la sortie du lycée, ayant une vision très floue de mon avenir professionnel, j’ai choisi de suivre une voie qui ne me fermerait aucune porte. La classe préparatoire m’a effectivement donné des enseignements d’excellence tout en restant relativement généraliste, ce qui m’a fait grandir… Par ailleurs, l’équipe pédagogique réellement disponible a été un gros plus pour la préparation des concours. Toutefois, si mes années au lycée Marie de Champagne resteront inoubliables, c’est certes en partie par l’intensité du travail demandé, mais aussi – voire d’abord – par la force des liens créés avec les autres élèves. Je recommande cette expérience à tout le monde !

    Gaëtan intègre en 2011 Audencia Nantes

    Anne-LouiseEn arrivant en prépa à Marie de Champagne, je ne connaissais personne. Mais ce ne fut que d’une courte durée car avec quelques personnes de la classe on est très vite devenu un groupe soudé. Cela a vraiment été important car le soutien d’ami(e)s a beaucoup joué sur ma réussite en prépa. Il faut ajouter que le fait d’être dans une prépa dite de «proximité» influe sur le moral : les professeurs sont toujours à notre écoute et nous aident pour surmonter les difficultés rencontrées dans différentes matières d’autant plus que les effectifs « réduits » le permettent facilement. Et puis ce n’est pas parce que Marie de Champagne est une petite prépa qu’il est impossible d’intégrer des hautes écoles ! Chacun peut se donner les moyens d’y arriver surtout avec le suivi individualisé des élèves et les cours de soutien qui permettent soit de comprendre soit d’approfondir un cours. Ce que je retiens donc : travail, dépassement de soi, rencontres, solidarité... Bref, deux superbes années que je n’oublierai jamais !

    Anne-Louise intègre en 2012 Toulouse Business School
  • DavidUne aventure humaine et gratifiante. Voilà ce qui se cache selon moi derrière le mot « prépa ». J’avais choisi cette voie pour me laisser des portes ouvertes professionnellement et le bac en poche, j’étais prêt à travailler intensivement pour réussir ma vie. J’ai beaucoup apprécié le fait que les professeurs de prépa soient vraiment à l’écoute et proches des élèves. L’ambiance chaleureuse, loin du cliché élitiste individualiste, est un véritable atout : la solidarité et l’envie de chacun poussent le groupe à aller de l’avant, à travailler rigoureusement et à se motiver. Ainsi la maturité, l’autonomie et la détermination sont des vertus que m’a apportées la prépa. Elle m’a insufflé l’envie de toujours avancer dans la vie et d’être ambitieux. La prépa est une opportunité malheureusement peu connue des lycéens… Un conseil : Allez-y ! Faites le grand saut !

    David intègre en 2012 l'EDHEC Lille

    JessyDeux ans c’est court et long à la fois. Au lycée Marie de Champagne, j’ai pleinement vécu ces 2 années qui ont été uniques tant au niveau humain que scolaire. La notion de proximité prend vraiment tout son sens puisque chaque professeur sait faire progresser ses élèves. Certes, il ne faut pas négliger l’investissement personnel que cela demande, mais cette « école de la vie » m’a apporté bien plus que je ne l’aurais imaginé avant d’y entrer. Aujourd’hui je suis à l’école de commerce de Reims et j’en suis fort content !

    Jessy intègre en 2012 Reims Management School
  • ClémenceJ’ai longtemps hésité avant de m’orienter vers une classe préparatoire, la charge de travail que cette formation suppose m’effrayait mais mon projet était d’intégrer une école de commerce. Je ne regrette absolument pas mon choix : les petits effectifs permettent aux professeurs d’être attentifs à chaque élève et de les aider au mieux. Un réel esprit d’équipe anime les étudiants mais aussi l’ensemble du corps professoral. La formation en classe préparatoire nécessite certes un engagement conséquent mais elle est riche d’enseignements tant sur le plan pédagogique que sur le plan personnel.

    Clémence intègre en 2013 SKEMA Lille/Paris

    ClaireEn terminale, je ne savais pas du tout quoi faire comme métier. Quand il a fallu se décider pour les études supérieures, mes professeurs m’ont orientée vers une classe préparatoire, en vue des nombreux débouchés. J’appréhendais énormément les 2 années à cause des idées reçues les concernant. Finalement, je ne regrette absolument pas ce choix, et je pense que tout le monde peut très bien réussir ces deux ans avec de la motivation, de l’organisation et du travail. A Marie de Champagne, les professeurs sont à notre écoute, savent cibler nos difficultés et ils nous donnent ainsi les meilleurs conseils pour que l’on intègre la meilleure école possible. Personnellement, ces deux années m’ont permis d’avoir plus confiance en moi et d’être plus méthodique. Aujourd’hui, je suis fière de dire que, grâce à elles, je m’épanouis pleinement dans l’école qui m’attirait tant en prépa, Toulouse Business School !

    Claire intègre en 2013 Toulouse Business School
  • MaximeAu moment de formuler mes vœux d’études « post-bac », n’ayant pas encore de projet d’avenir clairement défini, j’ai opté pour la formation qui me paraissait offrir les meilleures opportunités d’avenir : la CPGE. Aujourd’hui, je n’hésite pas une seconde à la recommander et surtout la prépa de Marie de Champagne. Elle offre grâce à ses petits effectifs une proximité entre étudiants et professeurs qui apporte une ambiance de travail optimale à mes yeux.
    Si je devais résumer mes deux années « prépa » : travail, assiduité, organisation, mais surtout amis, bonne ambiance et réussite. Les étudiants rencontrés à l’ESC Toulouse me disent pour la majorité avoir très mal vécu la prépa... Lorsque celle-ci est synonyme de vos plus belles années scolaires, vous ressentez clairement un sentiment de fierté et de démarcation indispensable pour la suite.

    Maxime intègre en 2012 Toulouse Business School

    SihemJ’ai tout particulièrement apprécié mes deux années de Classe préparatoire passées au lycée Marie de Champagne à Troyes pour diverses raisons. Je retiens tout d’abord la qualité d’écoute relationnelle qu’entretient l’équipe pédagogique et l’esprit d’accompagnement dont elle fait preuve vis-à-vis de chaque élève. Ces caractéristiques ont selon moi contribué à instaurer une ambiance conviviale et solidaire entre tous. Je trouve également que la Classe préparatoire a été le tremplin le plus adapté et le mieux conçu pour atteindre les objectifs que mes camarades et moi nous sommes fixés.

    Sihem intègre en 2012 SKEMA Lille/Paris
  • KarimMon parcours en prépa à Marie de Champagne s’avère atypique. En effet, l’équipe pédagogique m’a donné l’opportunité de faire une troisième année afi n d’atteindre mes ambitions. Mais que ce soit en 2 ou 3 années, la force de la prépa Marie de Champagne est qu’elle emmène chacun au maximum de ses capacités et de ses ambitions. La prépa, de manière générale en France, fait preuve d’une réputation assez terne, voire mauvaise. Et, effectivement, il existe de nombreuses classes prépas où les étudiants vivent mal ces années. Avant de rentrer en classe prépa, je dois avouer que je véhiculais moi-même ces aprioris. Mais j’ai découvert que la réalité était tout autre à Marie de Champagne. Il ne faut pas se leurrer, comme toutes les autres prépas, celle-ci nécessite beaucoup de travail, de l’implication et de la rigueur. Seulement, l’équipe pédagogique reste présente pour accompagner les meilleurs éléments et aider ceux en diffi culté. De même, l’esprit de compétition, la concurrence entre étudiants n’existent quasiment pas, ce qui permet une cohésion et une émulation impossibles à trouver dans d’autres classes préparatoires.

    Karim intègre en 2015 Grenoble Ecole de Management